Le fondateur de l'hypnose ericksonienne

 

Milton Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada), au sein d'une communauté de mineurs. Quatre ans plus tard, ses parents s'installent dans une ferme du Wisconsin. L'école révèle qu'il souffre de handicaps légers: daltonisme, dyslexie et absence de perception des rythmes. Malgré ces disfonctionnements, milton Erickson va développer d'autres aptitudes, fort nombreuses, dont une remarquable acuité auditive et un sens aigu de l'observation.

 

A l'âge de 17 ans, il est atteint d'une poliomyélite qui le laisse paralysé après un profond coma. Il affirmera que cette maladie fut son meilleur professeur. En effet, un jour, il s'aperçoit qu'en stimulant ses membres mentalement, son fauteuil roulant se met à bouger légèrement. A partir de là, il ne cessera de s'entraîner, persuadé qu'il pourra surmonter sa paralysie. Grâce à une volonté sans faille, il va des mois durant réapprendre à coordonner sa motricité. Au cours de son entrainement, il observera les mouvements de sa jeune soeur qui apprend, à côté de lui, à faire ses premiers pas, ce qui lui permet de se remémorer les mécanismes d'apprentissage. Il découvre également de façon empirique qu'une pensée peut déclencher une réponse corporelle. Milton Erickson utilise sans le savoir l'auto-hypnose et découvre que "c'est hors du champ de notre conscience que sont situées toutes nos ressources."

A la fin de sa première année de médecine, il décide de traverser les Etats-unis en canoë pour mettre à l'épreuve ses capacités physiques retrouvées.
Devenu psychiatre, il boulverse le monde de la psychothérapie et de l'hypnose par son approche à la fois humaine et créative.
Pendant près d'un demi-siècle, il a travaillé avec des milliers de patients et a grandement contribué à la naissance des thérapies brèves et des thérapies familiales, dites systémiques. Il a également fortement influencé les créateurs de la programmation neuro-linguistique (PNL) et donné ses lettres de noblesse à une hypnose non directive, respectueuse des valeurs et des croyances de chacun, "l'hypnose ericksonienne".

 

En 1948 il est alors Directeur Clinique de l'"Arizona State Hospital" mais sa santé décline. A 51 ans, il subit une nouvelle attaque de poliomyélite. Malgré ce nouvel accident, il continue son enseignement et ses travaux sur l'hypnose.

 

Milton Erickson finit sa vie entouré d'amis et de collaborateurs, reçoit de nombreuses visites de patients ou de confrères qui viennent parfois de très loin dans le monde pour le rencontrer, mais il est toujours resté simple. Il consulte dans un petit cabinet, sans aucun luxe, un vieux bureau avec quelques chaises inconfortables..., ce qui surprend toujours les visiteurs qui connaissent sa renommée internationale. Il les invite ainsi à se méfier des idées préconçues qui inhibent toute réfléxion.

Il décède le 27 mars 1980.